Tag

Ville

Browsing

C’est définitivement l’une des pires année pour faire l’Appalachian Trail. De nouvelles inondations ont lieux et la pluie ne semble pas vouloir se calmer. En plus de rendre le sentier inaccessible et peu plaisant, ça ajoute une couche de risque lors des traversées de rivière… Sur cette section, je vais devoir garder mon calme et faire particulièrement attention alors que les conditions deviennent très dangereuses. Jour 154 Pluie 40 : mile 2025,3 Je n’ai fait qu’une demi journée de marche aujourd’hui, commençant à 11h30. Néanmoins, j’ai fait la même distance qu’une journée complète, et avec beaucoup de dénivelé ! J’ai fait toute la chaîne des Bigelow, la dernière chaîne de montagne. Les montées étaient particulièrement raides, comme l’Appalachian Trail sait le faire. Il faisait froid et il y avait beaucoup de vent, donc je suis resté couvert. En arrivant au sommet de la première montagne, j’avais une belle vue sur…

L’un des principaux défis d’une longue aventure du genre est mental. Quand ce dernier n’est plus, et que le corps a lui aussi du mal, c’est un mélange dangereux qui peut compromettre l’accomplissement d’un tel projet. Alors que je traversais l’état du Massachusetts, j’ai été frappé par ce dur mélange. Dans l’espoir que cela change, je me suis accroché du mieux que je pouvais. Jour 114 Pluie 27 : mile 1481,8 Petite journée aujourd’hui; je traverse un pont, fait une petite montée et j’arrive sur une route que je suis jusqu’à arriver dans la ville de Kent. Sur cette route, je vois un ours traverser un champ et manquer de se faire renverser quand il traverse la route. J’ai aussi traversé un campus universitaire juste avant d’être en ville. Je ne savais pas que c’était une propriété privée et je me suis fait gentiment raccompagner à la sortie par l’un…

C’est une section avec beaucoup de points importants qui m’attend, dont la complétion de la première moitié de l’aventure. Mais c’est aussi une section sur laquelle je vais atteindre mon plus bas physiquement et psychologiquement. Une montagne russe d’émotions, deux nouveaux états et des retrouvailles qui vont grandement m’aider à passer des moments difficiles. Jour 86, 87 : mile 1027,7 – Harpers Ferry Sentant que mon corps commençait à très sérieusement fatiguer, et que l’état de mon genou ne s’améliorait pas, j’ai décidé de faire une journée complète de repos dans cette petite ville touristique. Comme à mon habitude, je me suis goinfré de glaces et de kombucha. J’ai discuté avec les personnes qui gèrent l’auberge de jeunesse et à ma plus grande surprise, le propriétaire est revenu avec une bouteille de Gulden Draak, ma bière belge préférée, qu’il est très compliqué de trouver aux US. On en avait parlé…

Cette section était particulièrement exigeante du point de vue des dénivelés, mais j’ai surmonté mes plus grandes peurs et j’ai appris beaucoup sur les plantes et champignons comestibles. J’ai commencé à rendre la randonnée plus intéressante que juste de la marche tous les jours. J’ai aussi terminé le premier tier ! Jour 65 : mile 735,3 1/3 du sentier terminé ! Je me réveille avec le genoux droit très gonflé et douloureux en dessous de la rotule. Mon corps n’a à priori pas apprécié la dernière section qui était assez exigeante, mais celle que j’entame aujourd’hui va l’être encore plus… Je mets de la glace autant que possible, je reprends les ibuprofenes et j’achète deux genouillères en espérant que cela m’aide. PinkFlops pense qu’il s’agit d’une tendinite, mais que ça devrait passer si je ralentis dans les descentes. Ravitaillement, puis restaurant dans lequel on passe pas mal de temps. Nous…