Tag

Ville

Chercher

Après avoir fait les Ardennes, il me fallait trouver un autre endroit à visiter à pied. C’est ainsi que j’ai embarqué Thomas avec moi pour une aventure de quelques jours sur la Côte d’Opale. Départ de Berck Nous comptions faire une partie du GR120 qui relie Boulogne-sur-Mer (dans le Pas-de-Calais) à Le Tréport (en Seine-Maritime). N’ayant que deux journées et demie devant nous, nous avions décidé de partir de la ville de Le Crotoy et de remonter jusqu’à Boulogne pour un total d’environ 102km. Dans le TER, nous avons revu un peu nos plans pour finalement entamer la marche depuis Berck. Nous sommes donc sorti du train dans la gare la plus proche de Berck, à Rang-du-Fliers et avons regardé les horaires de bus. Il y avait trois calendriers différents; deux pour la période scolaire et un pour la période de vacances. Sauf que les deux calendriers pour la période…

Toujours au mile 2461 La pluie ne s’est pas arrêtée de la nuit. J’étais bien content d’être sous le chapiteau. Au matin, j’ai eu le droit au petit-déjeuner. Des pancakes avec oeufs et pommes de terre le tout préparé par The Legend. Vu la météo de ce matin, je décide de faire un zéro. À quelques miles de Stevens Pass vivent les Dinsmores, une famille de trail angels qui hébergent beaucoup de hiker chaque année. Boy Drogo et moi faisons donc du stop jusqu’à chez eux.Le Hiker Haven des Dinsmores est impressionnant. Une grande pièce juste pour nous avec tout ce dont on a besoin. 8 lits, un lecteur DVD, un frigo, un micro-ondes… J’ai pris une douche, fait une lessive et je me suis mis devant le feu afin de me réchauffer. Puis direction le restaurant où je prendrai 4 milkshakes. On regardera ensuite un film au coin du…

Du mile 2212 au mile 2226 Il y a eu de la pluie toute la nuit. Un départ tardif était donc à prévoir. Je fais les 14 miles qui me séparent de la route qui va vers Trout Lake, mon prochain ravitaillement. 14 miles sans pause. Pourquoi m’arrêter alors qu’il pleut ? Il s’arrêtera de pleuvoir au moment où j’arriverai à cette route. Trempé, je fais du stop. La première voiture qui passera s’arrêtera. J’aurai le droit à un gros hamburger avec des frites et trois milkshakes.Je sèche tout mon matos. Sprinkler et Gargamel me rejoindront. On passera la nuit dans nos tentes dans le jardin de la propriétaire du magasin. En effet, il pleut sur le trail mais pas en ville. On vient de sécher, autant en profiter.

Du mile 1992 au mile 2000 S’il y a bien une chose à retenir de mon aventure, c’est bien ça. On ne s’en rend pas compte, mais parfois, il suffit d’un simple petit geste pour faire plaisir à quelqu’un. Sur le trail, on est exposés à une souffrance quotidienne; qu’elle soit physique ou psychologique. Parfois, on l’accepte volontiers, parfois c’est plus compliqué. On est donc plus sensible aux petits gestes. Alors que j’arrivais au Mcdonald’s de Sisters, un homme est venu me parler et m’a expliqué qu’il avait aidé à couper les arbres au travers du chemin sur la section que je m’apprête à faire. Puis il a proposé de m’offrir mon repas, sans limites de prix. C’est donc le ventre plein que je vais faire les courses. Un premier geste qui m’a touché. Je me dirigeais vers les caisses quand j’ai laissé passer une mère avec sa fille, car…