Tag

Pluie

Chercher

La section dans la foret de Bob Marshall était très belle, mais ce n’était à propri rien par rapport a cette dernière section qui m’attendais, celle du parc national des Glaciers. Une section à couper le souffle, avec des rebondissements de situation et beaucoup d’émotions. Jour 160 : mile 2887,1 – East Glacier Park Réveil très matinal pour aller acheter nos permis pour le parc national des Glaciers. The Austrian nous conduit jusqu’à Two Medicine où on attend quelques minutes que la ranger station ouvre ses portes. On arrive à recupéré presque le permis qu’on voulait. Seul l’un des campements que j’avais prévu n’est pas dispo donc on doit se rabattre sur un autre ajoutant quelques kilomètres à l’avant dernière journée. On a du scinder le groupe en 2 car les groupes sont limités à 4 personnes. Ainsi, les deux dernières nuits, nous ne serons pas tous ensemble. Voila à…

Ce genre d’aventure longue durée est en soit un challenge à part entière. Mais c’est aussi une succession de petits défis et de petites réussites. J’allais en réaliser un sur cette section. Et pas des moindres ! Jour 74 : mile 1158,4 Hier, je ne suis pas resté en ville. J’ai mangé, profiter d’un peu de repos, et je me suis remis en route le soir pour faire environ 3 miles sur la prochaine section. C’est un moyen de faire des économies, et je devais me rapprocher autant que possible du mont Elbert. Sous la pluie donc, j’ai repris la route. Je suis arrivé à l’ancien parking pour gravir Elbert. Il y avait quelques campements, mais j’étais encore à 20 minutes de marche de la jonction avec le sentier qui monte au sommet. Alors j’ai poussé un peu plus. Quelle déception quand je me suis rendu compte qu’à cette intersection,…

Du mile 2480 au mile 2497 Ou un crabe, ou une langouste. Pourquoi ? Pour ressentir un peu, juste un tout petit peu de plaisir et bonheur d’être complètement trempé. Je commence ma journée sous une épaisse pluie. J’ai beau retarder un peu mon départ et ne me mettre en route qu’à 9h30, il pleut toujours autant et c’est toujours aussi misérable de faire mon sac sous la pluie. Tout mon matériel (sauf mon matos de nuit) est trempé ce qui augmente considérablement le poids du sac. Mon matos de nuit est humide à cause de la condensation. Mon sac de couchage étant en duvet, il est complètement inutile lorsqu’il est mouillé. Dans des conditions misérables, je commence à marcher. Ne pas faire de pause ; c’est la règle d’or lorsqu’il pleut. Lorsqu’on arrête de marcher, on se refroidit très rapidement, mais on reste tout autant mouillé. Au bout de…

Du mile 2108 au mile 2144 Réveil en pleine nuit dans une piscine. Ma tente est pleine d’eau à l’intérieur à cause de la condensation. Je n’ai pas fait assez attention à l’aération. Mon sac de couchage était donc complètement trempé. Ça veut dire qu’il est désormais inefficace. J’ai eu froid toute la fin de la nuit. Enfiler des vêtements froids et mouillés au petit matin après une mauvaise nuit frigorifique, c’est d’un inconfort… La douleur de mes pieds me fait peur de ne pas arriver en ville aujourd’hui. Le souci c’est que je ne peux pas passer une nuit de plus dans mon équipement complètement trempé… Je marcherai donc l’intégralité de la matinée, 5h30, sans pause soit 17 miles. C’est une première pour moi. La pluie s’est arrêtée lors de ma pause de midi. 20 minutes d’arret puis c’est reparti. Je me lance avec Sprinkler sur le détour d’Eagle…