Tag

Désert

Chercher

Du mile 159 au mile 161 Je voulais me réveiller tôt, mais vu la nuit que j’ai passée, ce n’était pas gagné ! Beaucoup trop d’inclinaison pour dormir correctement. On s’est remis en route vers 6h. Arrivés devant le panneau annonçant que le trail est fermé, on a tous senti un peu de tristesse de dévot quitter le sentier. Ça parait bête, mais la réaction était unanime. On a donc commencé le détour. De la descente, de la descente, et encore de la descente. Le soleil étant en partie caché, la température était fraiche ce matin. Je commence a avoir de grosses courbatures dans les mollets. J’ai attrapé deux nouvelles ampoules, très mal placées, aux talons. De ce fait, je suis contraint de marcher différemment ce qui provoque des douleurs aux orteils. Après m’être perdu une fois, j’ai réussi z retrouver la route du détour. C’était vraiment inintéressant comme chemin……

Du mile 118 au mile 129 J’étais tellement fatigué hier soir que j’ai succinctement écrit. J’ai par exemple oublié de dire que j’avais attrapé une ampoule au pied gauche, que je voyais et vivais tellement de choses chaque jour que j’oublie de tout écrire le soir même. J’ai trouvé la technique pour ne plus avoir mal quand on a une ampoule : appuyer dessus. Le premier mile est très douloureux, mais à force de marcher dessus, on finit par ne plus sentir la douleur. J’en ai attrapé une seconde aujourd’hui, au pied droit. J’ai très mal dormi cette nuit. Non pas parce que je dormais sans la partie imperméable de la tente, mais parce que j’ai des courbatures et des douleurs dans l’ensemble du corps, donc je n’arrivais pas à trouver de bonne position pour dormir. Plusieurs fois depuis le début de l’aventure, je suis sorti de ma tente en…

Du mile 77 au mile 91 Erika m’a déposé au mile 77 afin que je reprenne la route. C’était une fois de plus un déchirement de faire nos adieux. C’était une très belle journée ; chaude et ensoleillée ! Les deux premiers miles se passent très bien, puis revint la douleur, mais très légère. Je visais le mile 86 pour dormir. J’ai marché très lentement, et mes pieds tenaient assez bien la route. Dès que la douleur s’intensifiait, je faisais une pause. Le midi, je suis arrivé au mile 86. J’ai fait une longue pause de 45 minutes, en plein soleil, où j’ai rencontré Matt, un hippie fort sympathique de 36 ans. Il m’a donné 1L d’eau, car je risquais d’être à sec. Il visait la prochaine water cache, au mile 91 et avait donc trop d’eau. Moi, je n’avais plus que 2,5L pour atteindre ce mile, et je comptais…