Du mile 68 au mile 77

Je me suis réveillé à 5h, mais comme il pleuvait beaucoup, j’ai décidé de repousser mon réveil. Vers 6h, j’ai commencé à préparer les affaires. Au moment où je suis sorti de ma tente, la pluie s’est arrêtée ! Enfin un peu de chance météorologiquement parlant ? J’ai donc tout rangé et je me suis mis en route vers 6h30. Rapidement, la pluie est revenue, et c’était parti pour plus de 3h de marche humide. Mon objectif de la journée était d’atteindre le mile 77. C’est extrêmement frustrant de devoir marcher tout doucement et si peu… Sans mon inflammation des pieds, je ferai facilement les 20 miles par jour, car le sentier n’est pas très compliqué. Je suis arrivé au mile 77 à midi. Les deux derniers miles étaient durs pour mes pieds.

Attendre une après-midi, trempé, que la nuit tombe pour pouvoir dormir… Non merci ! J’ai donc décidé de faire du stop pour retourner à Julian.

Après une heure d’attente, une voiture s’arrête enfin. C’était un homme très bizarre avec deux garçons tout aussi bizarres. Ils ont accepté de me déposer à Julian pour 5$, pour « l’essence ». Une fois à Julian, je suis allé au restaurant de Carmen, là où j’avais trouvé la famille Wright. J’ai appelé Erika qui a accepté de m’héberger une fois de plus. Voilà où je suis actuellement ! En attendant Erika, j’ai mangé quelques chips avec 4 autres hikers, gracieusement offertes par Carmen !

Le jour de mon départ, Erika a accueilli un autre hiker, René. Il vient de Hollande, est professeur d’anglais et a une blessure au genou l’empêchant de continuer le PCT. Je dormirai donc sur le canapé ; ça me convient parfaitement ! J’ai pu faire une douche chaud… Quel bonheur lorsqu’on est trempé !

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment