Du mile 59 au mile 68

Vers 8h10, Erika m’a déposé au Sunrise Trailhead, au mile 59.7, là où je m’étais arrêté. Il y avait du vent et nous étions en plein dans les nuages. Ce temps m’a rappelé la semaine dernière, lorsque j’avais quitté le trail à la limite de l’hypothermie. La douleur est rapidement revenue. À chaque fois que je me disais que j’allais pouvoir continuer tranquillement, la douleur revenait et me plombait le moral. Toutes les 10 minutes, mon esprit plongeait dans une réflexion sur comment allait se passer le retour en France, comment je tenterai ma chance l’année prochaine, comment je redésignerai mon site, comment je financerai maintenant que j’ai dépensé une partie de mon budget… C’était très dur mentalement. J’ai rencontré 4 hikers qui mangeaient. Je me suis assis avec eux, j’ai discuté un peu, et j’ai pris la décision de quitter le trail, à cause des douleurs aux pieds qui devenaient insoutenables. J’ai repris le chemin jusqu’à arriver au croisement avec la route en terre. Je n’avais marché que 5 miles. Avec les larmes aux yeux, j’entame les 2 miles qui me conduisent jusqu’à la route où je pourrai faire du stop. J’étais perdu dans mes pensées quand je me suis rendu compte que les douleurs s’estompaient très lentement. Je ne savais pas quoi faire… Abandonner ? Continuer ? J’étais perdu…

Après 5 bonnes minutes de réflexion, j’ai remis mon sac sur mon dos et d’un pas décidé, j’ai fait demi tour, en direction du PCT. Pas maintenant. Je n’abandonnerai pas maintenant. J’ai pris un rythme de marche légèrement plus élevé que celui que j’avais et je me sentais mieux, tant physiquement que psychologiquement. Comme toujours, j’étais entouré de magnifique paysages. J’ai régulièrement fait des pauses, de 3 à 15 minutes, dès que je sentais la douleur revenir. J’ai finalement réussi à atteindre le campement au mile 68.4 à 15h30.

J’ai installé la tente, rempli et traité mes bouteilles d’eau, préparé à manger, et je me suis allongé. Nick est ensuite arrivé. C’est un anglais de 23 ans qui a quitté son boulot de mécanicien pour voyager. J’ai mis de la crème, pris mes médicaments, et on a commencé à discuter. Puis un autre hiker est arrivé pour parler avec nous. Je ne connais pas son nom. Je me couche, il est 20h.

Le temps n’était pas si horrible qu’il était annoncé ! J’ai certes eu du vent (quoique moins que la semaine dernière), mais il ne faisait pas si froid que ça et je n’ai pas eu de pluie de la journée ! Ma tente est à l’abri du vent mais un peu en pente. Ça devrait aller pour cette nuit ! En espérant qu’il ne pleuve pas demain.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment