Du mile 20 au mile 41

Nous nous sommes levés à 5h. À 5h35 j’ai commencé à marcher. Rémi a pris plus de temps à partir. Ma journée commençait par une marche d’une heure à la lampe frontale. C’était très plat et il ne faisait pas trop froid contrairement à 5h. Il n’y avait presque plus de vent. Vers 10h, Rémi m’a rejoint. Le trail commençait à monter. La montée est interminable ! Je pensais m’arrêter au mile 38 pour camper, mais finalement il me fallait aller au mile 41.4 pour chercher de la nourriture pour les trois prochains jours. Le dénivelé était énorme ! Toute la seconde partie de la journée était une montée en continu ! Le manque de vent rendait la température très chaude. Au mile 30, plus beau moment de la journée : une source d’eau 30m en contre bas ou je suis allé me baigner et récupérer de l’eau. A priori, 5 minutes avant il y avait un très grand serpent. J’ai glissé sur une pierre et me suis ouvert la main droite, mais pas grand-chose. Un coup de désinfectant et c’est reparti ! Un peu plus haut, j’ai trouvé ma première « water cache », un lieu au croisement d’une route où des personnes déposent gratuitement de l’eau, des sodas, ou à manger. Trail magic ! Le paysage était vraiment sublime… La section était en plein soleil et il était presque midi. J’ai commencé à avoir mal à la tête. Il a donc fallu me dépêcher de trouver un coin d’ombre pour me reposer. J’ai mis 1h15 pour en trouver un… J’ai calculé mon rythme cardiaque : 154 bpm à l’effort.

J’ai retrouvé Rémi à l’ombre et on a mangé puis je me suis reposé 20 minutes. Et c’est reparti ! J’ai atteint le campement au mile 38 à 15h30… Trop tôt pour arrêter de marcher ! Malgré l’énorme douleur que j’ai sur l’ensemble de la plante du pied des deux côtés, j’ai continué à marcher, lentement et avec beaucoup de pauses. Vers le mile 39, je suis entré dans une forêt de pins. C’est impressionnant comme le paysage change en une journée… Au mile 40, le trail a enfin arrêté de monter ! Les derniers miles furent interminables… J’avançais tout doucement. Arrivé au campement, on m’annonce qu’il n’y a pas d’eau et que le magasin est déjà fermé… Je venais de jeter 1L car je voulais m’alléger pour le dernier mile. Aujourd’hui, j’ai marché presque 13h, et ai fait pas mal de dénivelé. Les gens qui sont au campement en sont à leur 3 à 5e jour, Rémi et moi, notre second. Demain, ce n’est que de la descente ! Néanmoins on ne pourra partir qu’à 9h… Le magasin n’ouvre pas avant. Je voudrais y acheter des semelles afin de réduire les douleurs des pieds. J’ai l’impression que je m’habitue à souffrir, dans tout le corps, en seulement deux jours. Demain, je vais ralentir le pas ! Je veux préserver mes pieds.

J’ai oublié de mentionner que je me suis brûlé la main gauche ainsi que ma doudoune avec mon réchaud à alcool, en faisant chauffer ma purée (que j’ai brûlée). J’ai eu le bon réflexe de me jeter par terre et de me rouler. Par chance, la doudoune n’est pas endommagée. J’ai une petite partie de la main gauche de brûlée, légèrement. Dommage, c’est à l’endroit où est ma sangle lorsque je marche… Un peu plus de souffrance, je ne suis plus à ça près !

Je me suis soigné.

Nous avions oubliés de sortir nos tentes et sac de couchage à midi, donc on sera un peu mouillé cette nuit. Il fait très froid, encore une fois.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment