Sur un détour entre le mile 209 et le mile 280

Départ de l’hôtel vers 10h après une très bonne nuit. Le magasin de vêtement de sport ne propose que des ensembles de pluie à 100€… Léo me prête le sien, car il doit arrêter le PCT. Il me prête aussi un sac pour mettre sa nourriture en sécurité lorsqu’il y a des ours. J’avais loué une bear canister (boite que les ours ne savent pas ouvrir) pour 100€ environ, mais en les appelants, j’ai réussi a annuler ma commande et a obtenir un remboursement intégral ! Plus besoin de la canister avec le sac.

On suit une route indiquée par Google map. Comme par hasard, on arrive face à une propriété privée gardée par des vigiles. Ils nous indiquent la route à suivre : passer sous l’autoroute et marcher le long de la voie ferrée. On commence donc à marcher le long de l’autoroute, juste derrière les rambardes de sécurité, jusqu’à arriver à un pont. On passe en dessous tant bien que mal et on arrive sur une route le long de la voie ferrée. Au bout d’un mile, on arrive à un panneau indiquant que c’est une propriété privée appartenant aux cheminots. Comme par hasard, au même moment, un cheminot passe et nous demande de quitter le chemin. La seule issue : passer sous un pont de 40cm de haut, dont on ne voit pas la fin, et qui est plein d’eau.

C’est parti pour la traversée, le sac dans les mains, a moitié a quatre pattes dans l’eau. Une fois de l’autre coté, il faut passer sous une barrière. Nous voilà a Banning ! On s’est cru dans Narnia.

Arrivés a la station de bus de Léo, on fait nos au-revoirs et me voilà seul, a marcher dans la rue, sans moyen de me localiser, et avec uniquement des photos de plans. Au passage, j’ai perdu mes plans papier, probablement sous le pont.

Marcher dans la rue c’est vraiment inintéressant. C’est dur pour les jambes et pour la tête car toutes les deux minutes, l’envie me venait de faire du stop pour rejoindre le PCT.

J’ai traversé une autre propriété privée car je m’étais trompé de route (difficile de s’orienter quand on a pas d’échelle sur un plan). La nuit tombait donc j’ai utilisé ma lampe frontale en mode clignotement pour signaler les position aux voitures. J’étais a la recherche d’un endroit où dormir. J’ai juste trouvé un chemin abandonné, très proche de la route que je suivait. C’est illégal, mais il fait noir, je suis fatigué, et je n’ai rien d’autre. A chaque bruit, j’ai peur que ce soit pour moi. J’ai monté ma tente et préparé mon repas dans le noir pour ne pas attirer l’attention.

Je pense avoir marché 20 miles aujourd’hui. Demain, debout a 5h pour éviter que l’on me voit.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment