Du mile 699 au mile 702

Que c’est plaisant de dormir au chaud jusqu’à 8h ! Réveil en douceur avec un petit feu de camp. Je mange mes dernières barres chocolatées et je range mes affaires. 3 miles nous séparent de Kennedy Meadows. On se met en route en marchant lentement. Au bout d’un mile, ma douleur a l’épaule devient atroce. Je suis contraint de m’arrêter. Je n’ai vraiment aucune idée d’où provient cette douleur… Les médecins n’ont rien vu en surface, n’ont rien senti en profondeur, mon sac ne frotte pas contre mon dos et je mets tout le poids de mon sac sur mes hanches et sur l’autre épaule. Malgré mon bras immobilisé, la douleur s’installe progressivement jusqu’à ce que je ne puisse plus avancer. Cette douleur n’est présente que lorsque je marche et semble musculaire…

Après un quart d’heure de repos, je reprend la route. Il fait chaud ! Nous sommes entre le désert et les montagnes. Le trail est plat dans l’ensemble. Puis on aperçoit la route. Une fois sur la route, on quitte le trail pour rejoindre Kennedy Meadows, 1km plus loin. Et ça y est, nous y voilà. Nous venons d’atteindre le mile 702,2. Kennedy Meadows. La fin du désert et le début de la Sierra Nevada; la plus belle section du PCT, dans les montagnes.

En arrivant au magasin où tout le monde se repose, mange et parle, personne n’applaudis. La coutume veut que tout le monde applaudisse pour féliciter les hikers qui viennent de terminer les 702 miles les plus nuls du PCT. Je pense que personne ne nous a vu arriver car tout le reste de la journée, les hikers étaient applaudis. J’étais du coup un peu déçu.

On se dirige vers le restaurant où on mange un gros hamburger. L’ambiance est très bizarre et le wifi est excessivement lent. J’arrive tout de même a mettre les articles en ligne ; non sans mal.

Puis je vais récupérer mes colis ! Au début, ils n’en ont trouvé qu’un seul mais avec un peu de recherche, ils ont trouvé les deux autres. J’ai donc reçu mon nouveau tee-shirt (pour changer l’actuel qui est bourré de trous), mon colis de nourriture envoyé de San Diego contenant 80% de nourriture que je déteste désormais, et un colis de 14kg de France contenant de la nourriture, beaucoup de nourriture, du matériel et les lettres que l’on m’a envoyé. Merci papa et maman pour le colis ! Et merci à celles et ceux qui m’ont envoyé une lettre ; ça fait très plaisir !

Les contrôles sont renforcés cette année donc je suis contraint d’acheter une Bear Canister (boite en plastique d’un kilo permettant de transporter la nourriture dans les zones où livent des ours. Ces boites empêchent les odeurs et sont impossible a ouvrir pour les ours). Je vais donc renvoyer le sac que Léo m’avait prêté !

J’installe ma tente, et j’ouvre mes colis. Qu’elle joie que de trouver autant de nourriture ! Je me fait un énorme repas où je mélange tout.. Fromages, chips, barres chocolatées, pain, paté… Délicieux ! Puis je vais m’assoir avec les autres.

Je me couche vers 21h.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment