Du mile 680 au mile 699

La nuit était très froide ! Je dormais à la belle étoile et j’ai grelotté toute la nuit. Je n’ai dormi que 4h… J’ai passé mon temps à manger et regarder des séries sur mon téléphone. Ce soir, je dormirai dans ma tente !

Départ tardif a cause de la petite nuit et d’une énorme flemme. Nous devons arriver a Kennedy Meadows avant 17h car le magasin ferme a cette heure ci. 21 miles en 10h, c’est plutôt simple ! Néanmoins, nous n’avions pas la motivation.

On a donc prévu de dormir 3 ou 4 miles avant Kennedy Meadows et de prendre tout notre temps pour y arriver le lendemain. Le début du trail est une montée d’un kilomètre sur une distance de 10km. Au bout de 20 minutes de marche, la douleur a mon épaule revient très fortement. Impossible de continuer la route. Je m’écroule sur le coté du trail. En un quart d’heure le douleur disparait. J’arrive a reprendre la route avec mon sac sur une épaule. Dur dur de marcher comme ça…

J’arrive finalement au « col ». J’avance dans le virage et d’un coup, boom. Une vue absolument magnifique sur les montagnes de la Sierra enneigées. Sur 360º, je peux voir des montagnes de granite, des montagnes de cendres, des montagnes de terre rouge, des montagnes de sable, des montagnes de terre marron, des montagnes de pins et des montagnes de neige. Des larmes de joie me viennent. Être si près de la plus belle section du PCT, après avoir marché presque deux mois, 690miles, après en avoir bavé comme jamais… Tant d’émotion de voir que mes efforts ne sont pas futiles…

Puis le trail descend, lentement, sur 11 miles. Une descente interminable. On prend une grande pause a l’ombre d’un arbre avec une belle vue sur la vallée où nous nous dirigeons.

Enfin dans la vallée, on aperçoit au loin une rivière sillonner entre les collines. Le PCT s’approche de cette rivière puis la suit sur quelques miles. Arrivés a cette rivière, on ne résiste pas a la tentation de plonger ! Une eau très froide mais vraiment claire. On nage un peu, on voit deux serpents traverser la rivière a 2m de nous en se tortillant a la surface puis prendre le soleil sur l’autre rive. On mange au bord de l’eau avec les pieds qui trempent.

Puis on se remet en route a la recherche d’un campement. Rapidement, je trouve un grand campement au bord de l’eau. Il était parfaitement plat, très vaste, proche de l’eau, et des troncs d’arbres pouvaient nous servir de siège. On s’y installe, on fait un feu, on mange… J’ai chauffé une purée de pomme de terre avec. La matière non inflammable des hanse de mon pot ont littéralement brulées en 10s.

Je m’installe dans ma tente et pour la première fois depuis le début du trail, je m’attaque a des réparations ! Aujourd’hui, ce sera un petit trou dans mes collants de nuit. Je répare ça et je m’effondre dans mon sac de couchage.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment