Du mile 478 au mile 502

La nuit dans le hamac n’était pas une si bonne idée ! J’ai dormi une heure avant de me réveiller à moitié par terre. J’ai donc préféré m’installer sur mon tapis de sol. Je me suis réveillé avec une odeur des pancakes.. J’en ai mangé 5 ! Puis j’ai fait une douche tout habillé. Enfin, je suis allé me balader dans la forêt de manzanita. C’est vraiment rigolo, car c’est comme une chasse au trésor dans un labyrinthe ! Des pierres peintes partout, parfois cachées. Certaines sont vraiment drôles ! J’ai peint une seconde pierre et je suis allé les mettre dans la forêt. J’ai retrouvé Balaste et Jukebox, que je n’avais pas vu depuis Julian (mile 77) ! J’ai fini par me perdre dans cette forêt.

Je suis ensuite allé dans un restaurant pour manger un gros hamburger en attendant que le chaud de la journée disparaisse. Vers 19h je me suis remis en route. Il y avait 12 miles de détour à marcher le long d’une route pour rejoindre le trail, car, à cause d’un feu en 2013, une partie du chemin est encore fermée. J’ai eu assez de miles sur des routes, donc comme une grande partie des hikers, j’ai fait du stop jusqu’à cette partie.

Je me suis fait dévorer par des moustiques et attaquer par des hordes de moucherons et mouches. C’était intenable. Je ne pouvais par marcher avec mes bâtons car je passais mon temps à faire l’essuie-glace avec ma main pour faire partir ces « monstres ». J’en devenais hystérique ! Et je n’étais pas le seul.

A la lampe frontale, j’ai atteint le mile 500 ! J’avais prévu un bon saucisson pour l’occasion ! Plus jamais je ne ferai ça en plein désert. Il m’a donné une très gros diarrhée. Impossible d’avancer tant j’avais mal au ventre. Ça m’a vidé de mes forces. A 22h30, au mile 502, je me suis arrêté pour dormir. Je voulais aller jusqu’à 507… J’ai dormi à la belle étoile, malgré le vent, et ça ne m’a posé aucun problème !

J’ai oublié de préciser que j’ai validé la partie théorique de mon semestre 6 à la Fac. Il ne me reste plus qu’un stage à faire en entreprise et j’en aurais fini avec la licence.

Depuis quelque jours, j’ai de très grosses douleurs à l’arrière de l’épaule gauche. J’ai cru à une morsure d’une petite bête, jusqu’à ce que je remarque qu’une épine de je ne sais trop quoi était enfoncée dans mon sac et presque pas visible vu sa couleur. Ça fait du bien de ne plus avoir mal !

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment