Du mile 1190 au mile 1198

Réveil en douceur après une très mauvaise nuit. Alors que je rangeais ma tente, Steffen est apparu ! Il a dû faire une journée de 30 miles et une de 27 pour me rattraper… Je ne suis donc plus seul ! On arrive en ville après quelques miles. Je n’ai rien avalé depuis hier soir ! À 9h30, nous étions au restaurant. J’ai mangé un très gros burrito et bu pas mal de coca. Quel bonheur ! Bien sûr, on va au magasin acheter un pot de glace de 500ml chacun pour terminer le repas. Puis, je passe au bureau de poste récupérer mon colis.

Un feu s’est déclaré dans la vallée à 4 miles de Sierra City où nous sommes. Le vent pousse le feu vers le trail. Impossible de retourner sur le trail tant qu’on a pas de nouvelles de ce feu, c’est trop dangereux. Nous voilà bloqués en ville. Pour passer le temps, on passe aux douches publiques. J’ai fait une douche : l’eau était noire. J’ai fait une lessive à la main : l’eau était noire aussi. C’était une douche froide donc je l’ai faite rapidement. J’utilisais le savon pour les mains pour me laver le corps.

En sortant, on est dans un nuage de fumée et de cendres. De très gros avions passent au-dessus de nous, probablement pour larguer de l’eau. Il est 16h, le feu est toujours actif. On commande donc un hamburger au magasin car ils ont une cuisine. Nous avons du attendre 2h30 avant d’être servi. On a eu le temps de ressentir la faim ! Entre temps, le feu a été maîtrisé. On attendait juste de manger pour retourner marcher.

Le steak dans le hamburger fait 500gr. Le hamburger lui-même fait plus de 1kg !!! Il y avait des frites et une boisson. Nous avons mis 45 minutes à le manger. Et ni lui ni moi n’avons réussi à le finir en entier ! Trop de viande… Pour ma part, il restera un petit bout de steak. J’ai quand même terminé avec 500ml de glace ! Presque 3000kcal le repas, je pense… Triple ration de fromage dans le burger ! Et j’ai rajouté du bacon, tant qu’à faire. Nous étions tellement pleins qu’on avait envie de vomir.

Le gros burger de 1kg

On prend quelques minutes de repos et je commence à faire du stop. Vu mon envie de vomir, j’ai pris une chaise, une bière, et je me suis assis sur le bord de la route avec mon pouce levé. J’ai un énorme trou dans mon pantalon au niveau de l’entre-jambe, et d’autres partout sur mon tee-shirt… Tout le monde rigolait de moi en disant que comme ça, personne ne s’arrêterait. 3 minutes. C’est le temps qu’il m’a fallu pour être assis dans une voiture en direction du trail. Ils étaient tous bouches bées ! C’est Philippe, un américain avec quelques notions de français, qui nous conduira au trail.

Le trail monte pour plus de 1000m de dénivelé ! On en fera 1,2 pour ravitailler en eau, puis 0,9 pour trouver un camp. Marcher avec l’envie de vomir, sur un terrain aussi abrupte, avec un sac qui appuie sur le ventre et un sac plein de nourriture… Horrible !

J’ai changé mon programme : je vais sauter mon prochain ravitaillement. Lorsque j’ai prévu mon planning en France, je pensais faire 18 miles par jour. J’en fait en moyenne 25. C’est donc rapide d’arriver en ville ! Je n’ai pas réussi mon défi des 15 miles. J’ai néanmoins des circonstances atténuantes.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Write A Comment